Albin Decorte, organisateur de Omloop van de Grensstreek: “une classique chez les Elites sans Contrat”

Créé en 1999, l'Omloop van de Grensstreek fait partie de la Coupe de Belgique Elites sans Contrat et Espoirs il y a deux ans. Cette épreuve est organisée par le Vlug en Vrij, le club organisateur de Werwik qui existe depuis 1926, et qui est à la base de la défunte course Gand-Werwik qui a vu s'imposer des légendes comme Roger De Vlaeminck, Etienne De Beule ou Rudy Dhaenens.

Avec un double passage dans le Mont Kemmel, l’apport sportif de l’épreuve située en Flandre Occidentale est indéniable. Et cette année, le tracé sera encore plus compliqué avec le Scherpenberg qui s’ajoute. « Il y aura vraiment de quoi faire. Deux montées du Monteberg, du Kemmel et du Scherpenberg, on peut avoir une vraie bataille avant de revenir sur les circuits locaux », souligne Albin Decorte qui est fier d’avoir une partie en ligne dans sa course. « Nous sommes la seule épreuve de la Coupe de Belgique qui fonctionne ainsi. Ça change des courses exclusivement en circuit. »

Et son épreuve est très appréciée. « Avant d’être en Coupe de Belgique, nous étions en interclub et j’avais des équipes néerlandaises au départ qui voulaient être là, coûte que coûte, pour apprendre. Notre course se déroule sur un terrain particulier, le Heuvelland, connu de Gand-Wevelgem et ça attire les équipes. » Wesley Van Dyck, vainqueur de la Coupe de Belgique en 2019 et 2e du général en 2022, abonde dans le même sens. « C’est une superbe organisation. C’est rare pour notre catégorie d’avoir une épreuve aussi longue en ligne. Ce n’est pas simple d’aller chercher le Kemmel. Je leur tire mon chapeau. C’est une classique de la catégorie. »