Maximilien Picoux : « En hommage à Jimmy Duquennoy »

Parmi les équipes participantes à l'édition 2023 de la Coupe de Belgique, l'Echappée Athoise est la nouveauté. Derrière ce projet, on retrouve Maximilien Picoux. Pour comprendre la genèse de ce projet, retour dans le temps.

Un groupe de Tournaisiens et d’Athois, appelé les Crazy Guidons, regroupant amateurs et professionnels, voit le jour. Ces copains se retrouvent sur les randonnées VTT ou durant les sorties sur route pendant l’hiver afin de préparer la saison. En octobre 2018, ce groupe perdait son membre le plus emblématique, le défunt Jimmy Duquennoy. « C’était le chef de la bande. L’équipe a été créée aussi pour lui rendre hommage. D’ailleurs, sa sœur Kimberley, qui fait du cyclo-cross,, est dans la structure », témoigne Maximilien Picoux. 

Non renouvelé par son équipe Xelliss-Roubaix Lille Métropole, il s’est entretenu avec son ami Antoine Loy et l’équipe a vu le jour, sous l’égide de l’ASBL L’Echappée Athoise, du magasin du même nom. La saison 2022 était un test. « Nous avons démarré doucement la saison dernière avec sept coureurs. Nous avons fait des kermesses, mais nous avons quand même pu rouler le Grand Prix Criquielion. L’effectif étant réduit, nous n’avons pas cherché à étoffer le calendrier »

Le projet est revu à la hausse pour 2023. « A la base, on partait sur dix coureurs, mais face à l’arrêt de structures comme Bury, le Pesant Club Liégeois et l’ECW qui se montre plus sélectif dans son choix de coureurs, on s’est dit qu’on allait sauver plusieurs coureurs. C’est comme ça que nous sommes passés à 13 coureurs. » Le programme a une toute autre allure. Nous aurons le Tour de Namur et plusieurs interclubs. La Coupe de Belgique sera une compétition importante pour nous. Pascal Pieterarens, que j’ai bien connu de mon temps chez T.Palm, est là pour nous guider. Il est de bons conseils. »

FAIRE LE CLASSEMENT INTEREQUIPES POUR ÊTRE REPRIS

Johan Vincent, Matthis Dethy, Antoine Loy, Victor Loy, Antoine Didier, Pierre Szlapa, Thibaut Weydisch, Théo Goebeert, Adrien Paulart, Quentin Dillies, Bradd Descamps, Paul Bara, Tom Delcroix et Maximilien Picoux tenteront de bien figurer dans cette Coupe de Belgique. « On aimerait bien se positionner dans le haut du classement interéquipes, car on voudrait être repris l’an prochain. L’individuel sera plus difficile, mais c’est collectivement qu’il faudra s’illustrer. Même si nous avons des garçons expérimentés, ça restera une découverte pour nous. »

Dans un premier temps, Maximilien Picoux sera en retrait. « J’ai longtemps gardé des séquelles de mon accident en 2019 où j’avais été renversé par une voiture. Cet hiver, j’ai été opéré d’une hernie discale. J’étais à l’arrêt pendant six semaines. J’ai repris le vélo fin janvier. Je n’ai fait que trois courses pour le moment. J’essaierai d’arriver en forme plus tard dans la saison. »

A terme, l’équipe veut grandir, sans envisager le passage à l’échelon continental. « Nous ne voulons pas brûler les étapes. Je pense que faire une bonne équipe de club est suffisant. Nous désirons être un exemple pour la Province du Hainaut. Monter en Continental représente des coûts financiers extrêmes. Ça aurait pu être envisageable du temps de T.Palm qui était une Conti sans moyens. »  L’Echappée Athoise ne veut donc courir dans le vent.