Siebe Deweirdt : « Ça reste ma meilleure saison »

Alors que la Topcompétition démarre le 16 avril, retour sur l'édition 2018 qui a vue la victoire finale de Siebe Deweirdt. « Que de souvenirs. Ça reste ma meilleure saison. J'ai gagné 10 courses dont un titre de Champion de Belgique », se rappelle-t-il. Et il a encore tout en mémoire de ce qui s'est passé il y a cinq ans.

Grâce à ses qualités de pistard, Siebe Deweirdt avait déjà 30 points en poche avant le début des hostilités sur la route à Vézin où il décrocha la 2e place. « Robin Orins a attaqué à trois kilomètres de l’arrivée pour finir en solitaire. Derrière, je gagne le sprint d’un petit groupe juste sur les talons du peloton. » Le coureur de Flandre Orientale s’empare déjà à ce moment-là du classement et ne lâchera pas son maillot jaune. A Vorselaar, il ne peut rien faire face à la puissance dévastatrice d’Arnaud De Lie. « Je connais bien Arnaud. J’ai disputé ma première course contre lui. Il m’avait collé dix longueurs. Il a toujours été impressionnant, sans être arrogant. C’est un garçon charmant. Ce jour-là, il gagne le sprint. Mon but était de ne pas perdre trop de points. Je termine 4e et j’ai même consolidé ma place de leader. »

A Jemeppe, l’actuel sociétaire de Soudal-Quick Step Development a bataillé avec les éléments. « Il faisait dégueulasse. Il y avait du vent. Après dix kilomètres, nous sommes sortis avec une quinzaine de coureurs. Au fur et à mesure des tours, notre groupe s’amincissait. Wout Van Hamme, mon premier rival, avait sauté. Une erreur de signalisation a été le tournant de la course. Nous avons emprunté de mauvaises routes. Robin Orins, Ramses Debruyne et Cian Uijtdebroeks en ont profité pour nous fausser compagnie. Je finis 8e dans un chaos total. »

IL TIENT BON FACE À ARNAUD DE LIE

Au départ de la dernière manche, la situation avait évolué. Arnaud De Lie avait engrangé des points en VTT (Rappel : La TopCompétition est un challenge regroupant la route, la piste, le VTT et le cyclo-cross) et s’était rapproché à quinze points. « La mission était simple : le coller aux basques. Plus simple à dire qu’à faire. La course fut fermée et ça a terminé au sprint. J’étais dans la roue d’Arnaud, mais impossible de le battre évidemment. Je fais 2e, suffisant pour m’assurer la victoire finale. »

Depuis lors, le sportif de 20 ans a parcouru beaucoup de chemin. En Juniors, il a notamment fini 3e d’un Championnat de Belgique. L’an dernier, il a terminé 2e de l’Omloop Het Nieuwsblad Espoirs. Il lui manque une grande victoire pour passer chez les pros l’an prochain. « Les dernières années, la réussite n’a pas toujours été de mon côté. C’est pourquoi je n’ai pas encore pu répéter l’année 2018. À part Arnaud De Lie qui a vraiment explosé, les gars qui étaient avec moi en Débutants, comme Robin Orins et Ramses Debruyne, sont plus ou moins du même niveau que moi. Le niveau a encore augmenté. Mon début de saison est bon. J’ai déjà trois Top 10, à Mol-Sluis, Opwijk et Rucphen. L’ambiance est au top. J’aurai également une chance de rouler une course pro avec la WorldTeam de Patrick Lefevere. A moi de saisir ma chance afin de faire le bond. Je ne veux pas miser sur la 4e année Espoirs. C’est une arme à double tranchant. Si je me blesse cette année-là, je peux faire une croix sur mes ambitions, alors à moi, de tout donner maintenant. »

Siebe Deweirdt veut également adresser un message aux participants de cette édition. « C’est important de prendre du plaisir. En TopCompétition, c’est chacun pour soi. Il n’y a pas vraiment d’équipe qui compte. La notion de tactique collective arrive en Juniors. C’est sur ce genre de compétition qu’on peut se faire les dents. Les coureurs ne doivent pas calculer. La TopCompétition est également aussi une belle vitrine. Les structures Juniors la suivent de près en vue d’effectuer leur recrutement. » Les coureurs savent donc ce qu’il leur reste à faire.

Related news

Route

Avant-goût de la Lotto-Coupe de Belgique Juniors

La première course sur route de la Coupe de Belgique pour les juniors, à savoir le GP Ferdinand Bracke à Walcourt, sera disputée le dimanche 7 avril. Tout comme la Coupe de Belgique U17, ce critérium de régularité permet d’accumuler des points dans quatre disciplines: le cyclisme sur la piste, le cyclocross, le VTT et le cyclisme sur route. Cette année-ci, la Coupe de Belgique pour les juniors se composera de six manches sur la route, à commencer par le GP Ferdinand Bracke, nouveauté dans cette compétition. Cette épreuve, en hommage au vainqueur de la Vuelta de 1971, n’en est qu’à sa deuxième edition. “Après notre première édition, nous avons tout de suite développé une bonne réputation et nous avons …

Read more