Riders watch the gate

Finie l’hibernation, les stages sont terminés et les premières épreuves à l’étranger sont finies. Et la nouvelle saison BMX Racing tourne désormais à plein régime en Belgique également; nous nous préparons en effet aux premières épreuves de la Toyo Tires Topcompétition BMX. Le moins qu’on puisse dire est que le calendrier est rempli pour les mois à venir car les coureurs feront bientôt le tour du monde avec le coach fédéral.

Nous avons parlé au coordinateur national BMX Michel Vermeiren et au coach fédéral Chris Jacobs afin d’aborder ce calendrier surchargé, la sélection nationale et les Jeux à Paris…

Michel, pourriez-vous nous esquisser les grandes lignes du calendrier national pour 2023?

Michel: “Comme l’année dernière, notre calendrier est composé de la Topcompétition nationale, de la Coupe de Wallonie régionale, des Flanders BMX Series et de quelques épreuves promo. Nous essayons de baser notre calendrier national le plus possible sur le calendrier international, même si cela s’avère très compliqué. Nous devons en effet tenir compte du calendrier européen émanant de l’UEC, mais également de celui de l’UCI qui a tardé cette année-ci. La première manche de la Topcompétition se déroulera déjà début avril à Peer, suivie par Keerbergen tout de suite après. Il s’agit de 2 épreuves importantes pour la catégorie Challenge en vue du CE.”

Lorsque vous dites “catégorie Challenge”; qu’est-ce que cela signifie exactement?

Michel: “La catégorie Challenge pourrait être qualifiée d’avant-programme pour ainsi dire, il s’agit des catégories de jeunesse et annexes. En outre, vous avez également les catégories Championship officielles comprenant les juniors, les U23 et l’élite.”

Toutes ces catégories participent également au CB. Où sera disputé le titre belge cette année-ci et qu’est ce qui rend ce BMX track aussi particulier?

Michel:Le Championnat de Belgique sera disputé cette année-ci à Dessel en date du 2 juillet. Le club a de l’expérience avec l’organisation de grands événements. Ainsi, il a déjà organisé le CE à deux reprises, ainsi que 3 épreuves Coupe des Nations.”

Chris: “Dessel propose vraiment un des meilleurs parcours en Belgique, parfaitement entretenu, le parfait exemple.”

Le Championnat de Belgique sera disputé cette année-ci à Dessel en date du 2 juillet. Le club a de l’expérience avec l’organisation de grands événements.
Michel Vermeiren, coordinateur national BMX Racing

Nouvelle règle pour le droit de départ au CB

Tout le monde peut-il concourir pour le titre national?

Michel: “Une nouveauté à partir de cette année-ci consiste à ne plus autoriser tout le monde à participer au CB. Chaque coureur doit avoir participé à au moins 1 épreuve de la Topcompétition Toyo Tires avant le CB. Cela vaut pour toutes les catégories. Les clubs ont été mis au courant via un vademecum. Il existe évidemment des exceptions; supposons qu’un coureur est blessé en préparation du CB et râte par conséquent le début de la saison, il pourra alors introduire une demande auprès de la commission nationale et il sera quand même autorisé à prendre le départ le 2 juillet à Dessel.”

La première manche de la Topcompétition se déroulera déjà début avril à Peer.
La dernière fois que Dessel a accueilli la CB BMX, c'était en 2018.

Chris, les races n’ont pas uniquement lieu sur le plan national. Comment se présente le calendrier international pour cette saison?

Chris: “Rempli. Les races ne se déroulent pas uniquement dans les pays traditionnels, nous parcourons littéralement le monde entier pour les Coupes d’Europe UEC et la Coupe du Monde. Par conséquent, le défi au niveau de l’organisation devient plus important. Ainsi, nous avons une Coupe d’Europe dans notre pays à Zolder, mais également des races en Italie, en Lettonie, en Turquie et au Portugal. Et nous irons encore plus loin étant donné que l’Argentine figure également sur le calendrier.”

Michel: “Cette année-ci, la saison prendra fin plus tard, à savoir le 29 octobre. En général, les circuits se présentent bien dans cette période. Au début de la saison, il faut toujours voir, mais les parcours sont bien dûrs vers la fin de la saison.”

Concernant les catégories Championship, quels sont les coureurs à surveiller en 2023?

Chris: “Chez les dames, les 3 premières places sont réservées à Elke Vanhoof, Aiko Gommers et Valerie Vossen. Mais Robyn Gommers (soeur jumelle de Aiko) approche le top 3. Chez les hommes, nous voyons Ruben Gommers, Mathijn Bogaert et Mathijs Verhoeven suivis de près par Wannes Magdelijns.”

“Et la catégorie des jeunes s’avère également très prometteuse, même si je ne souhaite citer aucun nom. Nous constatons quand même que les talents proviennent souvent de la Campine. La Flandre occidentale et la Flandre orientale cherchent à joindre la catégorie. L’intérêt est également suscité au-delà de la frontière linguistique, mais il reste du travail à faire dans cette région.”

 

Nous avons déjà abordé le calendrier international, représente-t-il en grande partie le programme de la sélection nationale?

Chris: “Ils sont similaires dans les grandes lignes, même s’il s’avère impossible de reprendre toutes les épreuves. Nous commençons à Vérone (ITA) et passons par la suite à Zolder (BEL), Valmiera (LAT) et Ahnatal (GER). Ne regardons pas Benatky (CZE). À ce moment-là, nous donnerons priorité aux entraînements supplémentaires en guise de préparation des 2 premières Coupes du Monde en Turquie et aux Pays-Bas. Après la CdM, nous participerons également à la Coupe d’Europe à Sakarya en Turquie.”

“Et voilà que nous arrivons au CB à Dessel suivi par le CE à Besançon (FRA) à peine une semaine plus tard. Le CE constitue une épreuve de sélection; des coureurs ne faisant pas partie du noyau peuvent dès lors y participer également. Nous parlons de pilotes BMX pouvant finir au top 16 ou capables de se développer en direction de ce top 16. Il peut s’agir aussi bien de juniors, que de coureurs U23 ou élite. Ce championnat sera suivi par 4 semaines d’entraînement en préparation du CM à Glasgow. Ces entraînements seront alternativement suivis par la sélection nationale et les coureurs individuels.”

La piste de BMX à Glasgow lors des Championnats d'Europe 2018.

Michel: “Ce CM à Glasgow constitue une espèce de super CM, rassemblant toutes les disciplines estivales du cyclisme lors du même événement.”

Chris: “À l’issue du CM, nous irons à Anadia (POR) avec nos athlètes. Par la suite, 3 Coupes du Monde seront encore au planning, Sarrians (FRA) et 2 manches à Santiago del Estero (ARG). La piste en France est entre-temps déjà bien connue par nos coureurs. Nous y avons été en stage avant le début de cette saison. Un stage permet d’approfondir les détails spécifiques du parcours. Une grande plus-value,  ainsi qu’un boost de la confiance.”

“Ne perdons pas de vue non plus les 3 Nations BMX Cup à Ranst. Il s’agit d’une épreuve internationale C1 permettant de remporter des points importants pour le classement mondial en vue des Jeux. Pour de nombreux coureurs, c’est le moment par excellence de goûter la compétition internationale.”

Un avant-goût des Jeux à Paris

Vous les aviez déjà abordés…les Jeux qui arrivent à grand pas et  que nous souhaitons donc déjà anticiper. Comment se déroule la campagne de qualification? Quels sont les critères et quels coureurs pourront y participer? Voilà des questions que nous aimerions vous poser.

Chris: “Cette campagne de qualification est en cours. Les points pour les Jeux ont été comptés à partir du 1er août 2022 et seront pris en compte jusqu’au 2 juin 2024. Après l’épreuve indoor à Caen, nous avons été à Paris avec la sélection pour un avant-goût des Jeux. Obtenir une place aux Jeux est possible via une place au top 10 du classement des pays ou via le CM 2023 ou 2024. Nous avons à l’heure actuelle une 9e place chez les dames, les hommes occupent une 13e place. Tout est donc encore possible. Je crois vraiment qu’aussi bien chez les dames que chez les hommes, nous sommes en mesure d’obtenir cette place fort demandée et que nous pourrons déléguer un athlète aux Jeux.”

“Attention, car le ticket n’est pas automatiquement réservé au coureur mieux classé. Non, l’athlète en meilleure forme ira aux Jeux. Le coefficient relatif aux prestations deviendra plus important plus on rapproche les Jeux Olympiques. Si un coureur a remporté énormément de points en 2022, mais que sa condition laisse à désirer en 2024, il n’y participera donc pas.”

“Le facteur fun est clé, mais en tant que fédération, nous espérons évidemment que des coureurs remporteront des points et continueront à pratiquer le sport après l’âge de 16 ans. Nous constatons que le BMX suscite toujours un intérêt plus important, le nombre de coureurs augmente. Et il s’agit vraiment de bons coureurs doués. La concurrence augmente également auprès des dames, ce qui améliore le niveau au sein du groupe .”

Nous constatons que le BMX suscite toujours un intérêt plus important, le nombre de coureurs augmente. Et il s’agit vraiment de bons coureurs doués.
Chris Jacobs, bondscoach BMX Racing

Pumptrack

Michel: “Une information complémentaire importante en guise de conclusion: lors de l’établissement de notre calendrier national, nous avons également tenu compte des intérêts de nos coureurs dans d’autres disciplines, telles que le Pumptrack. Voilà une discipline populaire qui correspond fort au BMX Racing au niveau de la technique et de l’intensité. Nous essayons donc de faire correspondre les deux calendriers en quelque sorte. Ainsi, nous organiserons cette année-ci un CM qualifier à Middelkerke et un CB est dans le pipeline également.”

To be continued… En tout cas: bonne chance à nos coureurs BMX!

Photos: Photonews

Related news

Équipes nationales

SÉLECTIONS NATIONALES: CM BMX RACING ROCK HILL

La Commission Technico-Sportive a confirmé les coureurs sélectionnés par le coach fédéral Chris Jacobs pour participer aux Championnats du Monde BMX Racing, qui auront lieu du vendredi 17 mai au samedi 18 mai 2024 à Rock Hill (États-Unis): Men Junior: Niels APPERMONT Loris JEANMOYE Yorgi PICCART Réserve: Iljo LENSSEN Women U23: Aiko GOMMERS Valerie VOSSEN Women Elite: Elke VANHOOF Men Elite: Ruben GOMMERS Wannes MAGDELIJNS Programme: Vendredi 17 mai: Round 1 – Last Chance Qualifier – 1/8 Finales Samedi 18 mai: 1/4 Finales – 1/2 Finales – Finale

Read more
Équipes nationales

SÉLECTIONS NATIONALES: COUPE DES NATIONS PISTE MILTON

DAMES: SPRINT: Valerie JENAER Julie NICOLAES FOND: Katrijn DE CLERCQ Hélène HESTERS Lani WITTEVRONGEL HEREN: SPRINT: Runar DE SCHRIJVER FOND: Thibaut BERNARD Tuur DENS Lindsay DE VYLDER Robbe GHYS Noah VANDENBRANDEN Yoran VAN GUCHT PROGRAMMA: DAMES: 12.04.2024 – Teamsprint 12.04.2024 – Afvalling 13.04.2024 – Sprint 13.04.2024 – Ploegkoers 14.04.2024 – Omnium 14.04.2024 – Keirin HEREN: […]

Read more